le trimestriel économique du Var

La couverture du numéro 26 de Var Eco News
N°26 Octobre 2018

Evènement

Janvier 2018 - N°24
  • Agrandir
  • Diminuer

Un Think Thank pour réfléchir à l'avenir du Rosé de Provence

En 15 ans, la consommation de vin rosé a connu une spectaculaire augmentation de 43% en France. Cet engouement profite largement à la Provence, qui assure désormais 17 % de la production hexagonale et près de 6 % de la production mondiale. Mais dans un contexte instable et volatil, pas question de s’endormir sur ses lauriers. Car la concurrence est féroce, et même des bastions du vin rouge comme le Bordelais se positionnent sur ce marché porteur. Il en est de même pour les producteurs du monde entier, des Etats-Unis à l’Afrique du Sud en passant par le Chili, qui n’imaginent pas passer à côté de cette tendance. 

L'heure est à la mobilisation

Pour les professionnels varois et provençaux, l’heure est donc à la mobilisation, et surtout à l’impérieuse nécessité de se fédérer. Plusieurs acteurs locaux se sont ainsi rapprochés pour confronter leurs pistes et leurs idées : le Comité interprofessionnel des vins de Provence (CIVP), le Centre du Rosé, la CCI du Var, la Chambre d’Agriculture du Var, le Cluster Rosé, ainsi que Kedge Business School Toulon, qui amènera son expertise pour accompagner les échanges - en collaboration avec le centre d’expertise académique en vins et spiritueux de Bordeaux (la Wine & Spirits  Academy). 

Le rosé de Provence en 2030 : innover et réussir collectivement pour rester leader

Une journée de travail sera ainsi organisée le vendredi 23 février à la Maison du numérique et de l’innovation de Toulon, intitulée « Le rosé de Provence en 2030 : innover et réussir collectivement pour rester leader ». Au programme des échanges, comment innover dans une filière « traditionnelle » ? quelle organisation en faveur de l’innovation ? la recherche en 2030 : quels enjeux ? et comment répondre aux besoins en compétences et formation ? Un laboratoire d’idées qui vise à dessiner une vision commune et stratégique et un plan d’actions afin de renforcer la compétitivité de la filière, et de valoriser durablement le capital de la « marque » des vins de Provence. Pour la décennie à venir, et celles d’après. Et pour que la Provence reste la référence mondiale du vin rosé.

retour a la liste