le trimestriel économique du Var

Visuel de la couverture du numéro 23 de Var Eco News
N°23 Octobre 2017

Vie des entreprises

Avril 2017 - N°21
  • image description
  • image description

Trottix, une nouvelle marque de la mobilité électrique

« Chaque jour, nous rêvons d’une vie durant laquelle le déplacement ne serait qu’émotion, partage, sensation et plaisir. Chaque jour, nous imaginons un modèle de mobilité éco responsable apportant fluidité et simplicité ». Voici ainsi résumée la philosophie de Trottix, la trottinette électrique Made In France imaginée par Arnaud Lacreuse. Après plusieurs années à évoluer au sein de grands groupes, Arnaud Lacreuse a concrétisé son rêve : créer sa boîte et vivre « une vraie aventure, à la fois humaine et technique ». Pendant deux ans, avec l’aide de nombreuses personnes captivées par son projet, il a développé et mis au point la Trottix TX1, une trottinette électrique, pliable, connectée et durable, chaque pièce étant totalement indépendante des autres et totalement remplaçable.

Une nouvelle marque de la mobilité électrique

Sur un marché dominé à plus de 90% par des produits asiatiques, Arnaud Lacreuse fait le pari d’un produit dont 70% des composants sont français et 100% des pièces mécaniques sont produites localement. L’assemblage est réalisé en région Paca. La trottinette a été certifiée. « Nous avons réalisé un sacré parcours, nous avons mis au point un prototype sur fonds propres et trouvé les fournisseurs nécessaires à la production de chaque machine. Nous avons aujourd’hui une longueur d’avance pour faire de Trottix une marque reconnue dans le domaine de la mobilité électrique », raconte le dirigeant.

Un développement pas à pas

Trottix a été officiellement lancée en fin d’année 2016. La fabrication d’une première série de machines a été mise en production avec le soutien de banques, de France Initiative et de Total Développement. Une première personne a également rejoint l’aventure de cette start-up et des recrutements, « plutôt des profil techniques », suivront l’évolution des ventes. Trottix cible les particuliers en direct via son site Web, mais aussi tous les professionnels. « Les premiers retours sont encourageants. Nous voulons avancer pas à pas, conserver une qualité irréprochable, tant dans la production que dans la relation avec nos futurs clients, invités à rejoindre le club My Trottix. Nous allons d’abord nous concentrer sur la France avant d’envisager un développement à l’international, convaincu qu’un marché existe, à minima dans toutes les grandes villes. Dans un second temps, j’ai aussi plein d’autres idées, de toutes sortes, dans la mobilité électrique, pour étoffer l’univers de la marque Trottix », explique Arnaud Lacreuse.

Cet univers séduit et attire déjà l’oeil comme un aimant puisqu’à chacun de ses déplacements en Trottix, Arnaud Lacreuse a pu constater que sa trottinette se révèle être un canal formidable pour engager la conversation.

retour a la liste