le trimestriel économique du Var

Visuel de la couverture du numéro 23 de Var Eco News
N°23 Octobre 2017

L’interview

Mai 2016 - N°17
  • image description
  • image description

Témoignage. "Mettre en place une veille nous a confortés dans notre démarche"

L’entreprise Marine Tech est une jeune pousse qui a déjà 20 années d’expérience. Elle a vu le jour en mai 2014, et s’appuie sur une équipe, dont les principaux protagonistes sont à l’origine de la création de Nymphéa Environnement, spécialisée dans le captage de sources d’eau douce. L’entreprise exerce trois métiers : l’exploration et la production de sources d'eau douce sous-marines ; la conception et la production de drones marins pour l'océanographie ; la détection et la lutte antipollution en mer. Investie dans une démarche permanente de R&D, elle apporte des solutions innovantes, performantes et économiques et a été remarquée dès 2014 par le Concours du Conseil départemental, Var Terre d’Innovation dans la catégorie Meilleur produit innovant pour son drone marin.

Un balayage hebdomadaire

En 2015, son Président directeur général, Thierry Carlin a découvert les prestations proposées par l’entreprise Coexel en matière d’intelligence économique et accepté de tester son logiciel MyTwip pendant six mois. « Notre société est notamment focalisée sur la R&D et le développement de produits et services innovants. À ce titre, mettre en place une veille autour de la technologie qui nous intéresse était opportun », explique Thierry Carlin. Les premières phases de test du logiciel ont permis d’affiner les critères de recherche, les mots clés et d’obtenir des résultats pertinents sur une thématique : le captage d’eau douce. « Dans ce domaine en particulier, nous avons pu juger des avancées, balayer à travers le monde l’ensemble des publications et obtenir un compte-rendu hebdomadaire et précis des actualités, publications scientifiques, dépôts de brevets, etc. Cette veille nous a permis de nous faire une conviction, de confirmer que nous étions sur la bonne voie, elle nous a confortés dans notre démarche », détaille Thierry Carlin.
L’expérience n’a pas été poursuivie : « au stade actuel de notre développement nous n’avons pas un réel besoin de se préoccuper aussi régulièrement de la concurrence. Une veille mensuelle sur internet nous convient, ce que nous pouvons réaliser en interne. En revanche, je conçois très bien que certaines entreprises aient besoin d’informations en temps réel, notamment lorsqu’elles font face à une concurrence acharnée ».

retour a la liste