le trimestriel économique du Var

Couverture du VEN n°29
N°29 Novembre 2019

Dossier

Juillet 2019 - N°28
  • Agrandir
  • Diminuer

Retour sur les programmes européens Marittimo

Comment travaillez-vous avec le Var ?

La CCI du Var a rejoint les programmes Marittimo il y a seulement deux ans. Nous avions auparavant des échanges uniquement  avec la Corse. Mais voir arriver le Var et ses entreprises est très intéressant car cela permet de multiplier les échanges d'expériences avec d'autres territoires, et d'imaginer et de développer de nouveaux partenariats - c'est d'ailleurs une condition sine qua non pour aller décrocher, ensemble, des fonds européens.

Quels sont les points communs et les différences entre le Var et le Nord Sardaigne ?

Même si des similitudes apparaissent, et notamment le fait d'être en zone littorale, nous avons rapidement constaté que le Var a un tissu économique très dense, alors que le nord de la Sardaigne a quant à lui une densité de population et d'activité économique inférieure à la moyenne. Mais ces différences ne nous ont pas empêchés de travailler sur des projets communs, autour de la "Blue Economy" avec le Pôle Mer Méditerranée et la CCI du Var au travers du projet BlueConnect.

Concernant BlueConnect, en quoi cela consistait-il ?

L'idée était de réaliser un observatoire de l'économie portuaire, en analysant tous les secteurs d'activité de cette filière, du yachting à la logistique en passant par les croisières. Pour ce faire, nous avons créé des groupes de travail, avec des thématiques précises. Cela permettait de solliciter des financements de l'Europe pour mettre en œuvre des services et de conseils. L’accent a été porté sur le marketing et les outils de communication, et notamment la mise en place d'outils de géolocalisation et de réalité virtuelle pour les acteurs portuaires.

Comment se déroulaient les séances de travail ?

Les parcours de BlueConnect étaient menés avec des experts venus de toutes les régions partenaires : des webinars, des visioconférences, mais aussi des rencontres physiques qui restent le meilleur moyen de créer du réseau et de développer de nouvelles opportunités de business.

D’autres points forts sur les autres programmes ?

La principale réalisation du projet Food and Wine a été la création d'une plateforme de produits alimentaires de qualité, certifiés. Nous avons alors mis en place un événement intitulé "Che Gusto" : il s'est déroulé en Sardaigne en mars dernier et permettait de mettre en valeur ces nombreux produits de toutes nos régions. Par ailleurs, la phase finale de Marittimo Tech a permis à une dizaine de startups de participer au South Summit Madrid, l'un des plus importants rendez-vous européens dédiés aux nouvelles technologies. Une startup sarde de contrôle de la pollution de l'air a ainsi pu nouer d'intéressants contacts avec un grand groupe espagnol, ce qui devrait lui permettre d'accélérer le développement de ses solutions. Nous sommes là typiquement dans l'objectif de base du projet : générer et booster des opportunités de business.

retour a la liste