le trimestriel économique du Var

Couverture du VEN n°27
N°27 Mars 2019

CCI décodée

Octobre 2015 - N°15
  • Agrandir
  • Diminuer

Ports de la Rade de Toulon : l’ambition à 2025

Ces dernières années, l’activité des sites portuaires gérés par la CCI du Var est incontestablement dynamique et affiche des perspectives prometteuses. Pour Jacques Bianchi, Président de la CCI du Var, « cette dynamique constitue le socle de notre ambition à 2025 : faire des Ports de la Rade de Toulon un levier d’attractivité et de développement économique pour notre département ».

« Louée pour la beauté de ses sites qui en font la plus belle d’Europe, reconnue pour son positionnement stratégique, son accessibilité et sa sécurité qui lui permettent d’abriter le principal port militaire en France, la Rade de Toulon concentre également un écosystème portuaire à fort potentiel, qui en fait le principal levier du développement économique, touristique, industriel et durable du territoire ». Voilà en quelques mots la stratégie portuaire présentée par Jérôme Giraud, Directeur des Ports de la CCI du Var lors du lancement de la saison portuaire au début de l’été. « Ce lancement a été un moment fort pour tous. Il a réuni les forces vives, les garants de la qualité de service. Ce jour-là, une nouvelle dynamique a été lancée. Nous avons annoncé des objectifs ambitieux, à la hauteur du potentiel des Ports de la Rade », souligne Jérôme Giraud.

Un concentré de Méditerranée

Forts de ses atouts, les Ports de la Rade de Toulon se positionnent comme une alternative de qualité en Méditerranée, s’affirment comme une interface privilégiée pour les activités en lien avec la Méditerranée et le territoire. « Nous concentrons toutes les offres – croisières, ferries, fret, plaisance, économie industrielle. Nous nous donnons les moyens que ces offres cohabitent et se développent ensemble ».

  • Leader incontesté de la desserte de la Corse, le Port de Toulon est devenu le principal port ferry en Méditerranée française.
  • Alternative premium pour la croisière, la Rade de Toulon accueille près de 400.000 croisiéristes par an et se fait une place sur l’échiquier des ports de croisière en méditerranée, en privilégiant une croisière de qualité faisant la part belle à la destination Var Provence et ses expériences uniques.
  • Positionnés comme ports de niche et de spécialité sur le fret intra méditerranéen, les Ports de la Rade et notamment le site de Brégaillon s’affirment comme la référence en Méditerranée occidentale pour les trafics Roro avec la Turquie. La fiabilité opérationnelle, la sûreté, le savoir-faire et la polyvalence des Ports de la Rade de Toulon font de Brégaillon un site de choix pour le transit de fret en conventionnel, colis lourds, vrac, etc et un site idéal pour l’avènement des autoroutes de la mer.
  • Les ports de plaisance de la Rade sont engagés dans un contrat de baie et dans la Charte pour le développement durable des ports de plaisance et dans les démarches qualité associées. Le développement de la grande plaisance, à travers l’accueil de yachts et méga yachts, comme la densification de l’offre de chantiers navals liés à ces unités (IMS 700, Monaco Marine…) apportent une orientation industrielle aux activités du nautisme et complètent un écosystème déjà dense et en pleine évolution.
  • A la pointe de l’innovation industrielle, marine et sous-marine, la Zone industrialo portuaire qui entoure le Port abrite des pépites industrielles – DCNS, Ifremer, Cnim, Oceanide, Endel Navibord, Orange Marine, Envisan, etc – dont la mise en synergie doit permettre au territoire de participer activement à la mutation industrielle en cours. 

Levier de l’attractivité et du développement économique

Ce « concentré de Méditerranée », la CCI du Var entend le valoriser et résume ainsi son ambition : « avoir une vision à 20 ans, maintenir le cap sur 10 ans, réaliser ses objectifs sur 5 ans. Nous voulons faire des Ports de la Rade de Toulon un levier de l’attractivité et du développement économique, touristique, industriel et durable du territoire. Notre cap pour 2025, que les Ports de la Rade de Toulon soient reconnus comme une alternative de qualité en Méditerranée. Notre objectif à l’horizon 2019, muter vers l’excellence pour faire référence », détaille Jacques Bianchi, président de la CCI du Var. Dans les faits, la CCI du Var conduit un plan de modernisation des infrastructures et équipements des Ports de la Rade : achèvement de la réfection des ports de plaisance et optimisation des plans d’eau ; amélioration des installations du terminal de croisière de Toulon-Centre ; adaptation du site de Brégaillon à ses nouveaux marchés ; mutation du Môle d’armement en terminal croisière intégré. Les équipes des Ports de la Rade de Toulon sont également engagées dans une politique d’amélioration de la qualité de service rendu. Enfin, le jeu collectif avec l’ensemble des acteurs concernés sera au cœur de cette mutation pour permettre aux Ports de la Rade de gagner en visibilité à tous les niveaux : local, national et international.

Les Ports de la Rade de Toulon en bref

  • 6 ports de plaisance

Toulon Vieille Darse, Toulon Darse Nord, Saint-Louis du Mourillon, La Seyne-sur-Mer, Saint-Mandrier et Le Niel, soit 2.500 postes à flot

  • 3 terminaux dédiés au commerce

Toulon Centre-Ville (ferry et croisière), La Seyne/Brégaillon (cabotage roulier), La Seyne-sur-Mer (croisière)

  • 1er port français pour la desserte vers la Corse

1,3 million de passagers transportés vers l’Île de Beauté en 2014

  • Des industries de pointe dans les domaines naval, marin et sous-marin

Le Pôle Mer Méditerranée réunit 386 membres, dont 195 PME

  • La plus grande base navale d’Europe
retour a la liste