le trimestriel économique du Var

Couverture du VEN n°29
N°29 Novembre 2019

Actualités

Novembre 2019 - N°29
  • Agrandir
  • Diminuer

Le Var a son portrait identitaire

Dresser le "portrait identitaire" du Var pour savoir le ressenti de ses habitants. Comprendre ce qui fait le Var, par la voix de ceux qui font le Var. L'idée a été portée par la Chambre de Commerce et d'Industrie et l'Agence de Développement Économique, avec le soutien de la Région Sud. Elle a missionné pour ce faire Sophie de Paillette, consultante et spécialiste des questions d'identité de territoires, de marketing territorial, et de communication de marques. C'est elle qui, il y a un peu plus de 15 ans, avait créé avec Joël Gayet le concept de "portrait identitaire" : le binôme en a depuis réalisé une soixantaine, à travers toute la France, ainsi qu'en Suisse et en Belgique. "Le portrait identitaire d'un territoire évoque l’identité vivante de celui-ci, une conjonction entre la géographie, les hommes et la temporalité, résume-t-elle. Les diverses composantes de la matière identitaire sont la réalité factuelle, mais aussi et surtout la réalité subjective, l’imaginaire et sa représentation". Des portraits commandés par les collectivités, et qui vont ensuite leur ser- vir de socle dans leur stratégie territoriale et d’attractivité.

Consultez la synthèse détaillée et extraits de l'étude de Sophie de Paillette. 

170 contributeurs, des questionnaires, des échanges individuels

Selon une méthodologie déjà éprouvée, l'équipe de Sophie de Paillette a ainsi arpenté le Var et ses territoires, en retenant 18 thèmes d'études. L'étude, menée en co-construction, a ainsi associé aux travaux pas moins de 170 contributeurs : chef d’entreprises, étudiants, historiens, startupers, responsables associatifs. Tous ont participé à des focus group qui se sont tenus à Fréjus, Brignoles ou Toulon, en répondant à des questionnaires ou à des entretiens individuels.

"Nous n'allons pas parler aujourd'hui de statistiques, de zones d'activité ou de développement urbain, prévenait Jacques Bianchi, le président de la CCI du Var, en ouverture de la séance. Nous allons plutôt vous parler de lumière, de sons, d'odeurs, d'histoire, d'économie tout de même, mais aussi de savoir faire, de qualité de vie. Bref, tout ce qui fait le Var, notre bonheur d'y vivre et d'y travailler".

Le portrait identitaire du Var consiste en effet en une analyse verticale de 18 thèmes identitaires, répartis dans deux grands groupes, le cadre de vie et les habitants. Parmi les valeurs partagées par un grand nombre de Varois, on retrouve des valeurs que l'on pourrait qualifier de "terriennes", celles qui composent une personnalité équilibrée et positive. À la croisée de la sagesse des valeurs méditerranéennes et du caractère traditionnel des valeurs de bon père de famille ou de la Marine, et de la noblesse des valeurs du rugby. "Il s'agit beaucoup plus de valeurs liées à l'être que de valeurs du rapport à l'autre et encore moins du faire", synthétise Sophie de Paillette. "On m'a ainsi dit que dans le Var on est 'grande gueule' mais avec modération, que le caractère parfois sanguin qui s'exprime est contrebalancé par de l'optimisme, de la sincérité, de l'authenticité et la conscience de la chance d'habiter ici".

La différence entre le Var perçu et le Var vécu

Les nombreux échanges menés avec les Varoises et les Varois ont permis de dégager un Var perçu et un Var vécu. Certes, des entreprises de pointe sont installées dans le département, et y proposent des prestations et des produits séduisant des clients à travers toute la planète - du nautisme au numérique en passant par les systèmes de défense. Pour autant, cette excellence industrielle et économique est loin d'être un motif de fierté pour les habitants, qui citent rarement cet aspect du département. En revanche, ils convoquent les plaisirs de la table, la fierté du rosé local, et la convivialité qui les accompagne.

Le Var serait-il  alors  une  pépite  discrète, et qui entend bien le rester ? Ce n'est pas le moindre des paradoxes d'un département qui conjugue, on le voit à travers le rendu de ce portrait identitaire, la fierté de sa nature et de son environnement avec la crainte que ces atouts attirent les touristes et les visi- teurs. "Mais si l'on devait résumer l'étude en quelques concepts, je retiendrais l'expression 'par nature exceptionnel', le côté kaléidoscope original, dynamique et inspirant, le fait que le Var soit perçu comme le département 'premium' de la Provence, des Alpes et de la Côte d'Azur, l'aspect pépite qui entend le res- ter, et enfin le supplément d'âme, le feel good power !".

Une méthode originale 

  • 10 jours de visite sur le terrain
  • 350 documents analysés
  • 7000 photographies
  • 170 contributeurs
  • 18 thématiques
  • 155 slides
retour a la liste