le trimestriel économique du Var

Couverture du n°22 Var Eco News
N°22 Juillet 2017

Vie des entreprises

Juillet 2017 - N°22
  • image description
  • image description

La Guêpe mobile, des balades électriques et vintages

À l’entrée de Saint-Tropez, le design vintage de la boutique La Guêpe mobile attire l’oeil. Attardez-vous pour découvrir des deux-roues intemporels, élégants et en plus électriques ! Dans cette petite boutique de quelques mètres carré, son gérant Jean-Pierre Liboni partage ses derniers coups de coeur : la MEIJS Motorman, une motocyclette créée par un designer hollandais et fabriquée à Maastricht aux Pays-Bas et deux engins fabriqués à Barcelone : le Bultaco Brinco, un hybride entre le VTT et la moto cross et le Z-Scooter, un gyropode dernière génération aux formes généreuses du célèbre Vespa. Ces modèles sont proposés à la vente, mais aussi à la location ou en balades accompagnées à la découverte d’un autre visage de Saint-Tropez. « Les touristes trouvent chez moi ce qu’ils sont venus chercher à Saint-Tropez : un produit et un service uniques », confie Jean-Pierre Liboni.
Dans cette aventure, qui a commencé en avril 2016, Jean-Pierre Liboni, qui a la fibre commerciale, s’est associé à Nicolas Leutenegger, « l’indispensable mécano aux doigts d’or ».

Vente, location et balades accompagnées

Il a aussi noué des partenariats d’image : avec le magazine Pure et la Mutuelle des Motards, avec le Club 55, l’hôtel Kube, la société nautique de Saint-Tropez ou le Domaine viticole Bertaud Belieu. Pour tous ces partenaires, la MEIJS ou le Z-Scooter adoptent leurs couleurs et logos. Les engins de la Guêpe mobile ont aussi pris la tête du défilé des Voiles de Saint-Tropez en septembre 2016. En parallèle, Jean-Pierre Liboni a étoffé son offre : cantonnée à la seule vente des véhicules l’année dernière, La Guêpe mobile est devenue un acteur touristique à part entière en proposant un service de location pour la MEIJS et le Bultaco et des balades accompagnées inédites à la découverte du village, de la forêt des Maures et des domaines viticoles. « Notre objectif : faire  découvrir Saint-Tropez autrement, au guidon d’un véhicule électrique et fun ». Indiscutablement, ça plaît puisque le dirigeant confie avoir réalisé en deux mois le chiffre d’affaires de l’année dernière. Fort de ce démarrage en fanfare, il pense déjà à la suite. Avec le soutien d’investisseurs, il se verrait bien essaimer ailleurs en France son service de location, qui offre une vitrine de premier choix pour développer les ventes. « D’ailleurs, une piste est déjà à l’étude à Bordeaux et la boutique tropézienne constitue aujourd’hui un modèle test pour un éventuel développement en franchise », précise Jean-Pierre Liboni.

retour a la liste