le trimestriel économique du Var

Couverture du VEN n°28
N°28 Juillet 2019

Entreprise à la une

Avril 2015 - N°13
  • Agrandir
  • Diminuer

IMS 700, le plus grand chantier naval de la grande bleue

Début avril, l’industrie navale varoise a vécu un grand moment avec l’ouverture totale du parc et de la zone à flot d’IMS 700, plaçant le chantier au 1er rang des chantiers navals de Méditerranée. Une autre grande première avait déjà eu lieu en décembre 2014 avec la mise à terre du premier yacht de 65 mètres sur le site d’IMS 700, marquant l’ouverture partielle du site. Et depuis, les yachts se succèdent pour s'offrir une nouvelle jeunesse : « Nous avons déjà reçu une vingtaine de bateaux qui ont occupé à temps plein les 12 places actuellement disponibles », précise Denis Pellegrino, Président d’IMS Shipyard. Le chantier multiplie par cinq la surface totale et la capacité d’accueil du chantier IMS Shipyard. Avec 600 mètres de quais et 20.000 m² de hangars sur un terrain de 77.000 m², la société IMS Shipyard, qui regroupe le site historique IMS 300 et IMS 700, est dès lors en capacité de recevoir jusqu’à 100 yachts en simultané. L’entreprise dispose de 25 places à flot, 75 places à sec dont 35 sous hangar et de moyens de levage pouvant extraire jusqu’à 670 tonnes. Cette implantation représente aussi 50 recrutements et plus de 200 recrutements à travers le réseau de sous-traitance. En moyenne, ce sont enfin 200 membres d'équipage, 50 employés et 50 sous-traitants par jour qui vont venir dynamiser l'économie mandréenne. Et, en quelques semaines, les chiffres annoncés sont devenus réalité, prouvant, s'il le fallait la pertinence économique de ce projet engagé il y a maintenant plusieurs années.

La naissance d’IMS 700

Depuis 25 ans, IMS Shipyard met son expérience et son excellence au service des yachts de toutes origines naviguant en Méditerranée. Cette histoire a bénéficié d’un second souffle après le rachat du chantier par le groupe Nepteam en 2011. « Créé par des industriels dans le but d’apporter les moyens nécessaires au développement de chantiers navals des côtes atlantique et méditerranéenne, Nepteam se positionne aussi bien sur le plan de la construction navale que du refit et de l'entretien des bateaux », précise Denis Pellegrino. C'est grâce aux importants moyens financiers apportés par Nepteam
qu'il a été possible d'engager un chantier titanesque et de donner naissance à IMS 700, qui permet non seulement au chantier de répondre à la demande croissante dans le domaine de la grande plaisance, mais aussi de transformer le site de l’ancienne base aéronavale de Saint-Mandrier en un outil  exceptionnel pour la réparation de navires jusqu'à 670 tonnes.

Des travaux titanesques

Le chantier, réalisé dans le respect de l’environnement, a été mené en un temps record et dans les délais impartis. Près de 8.000 tonnes d’enrobés ont été mis en oeuvre sur le terre-plein, près de 8 km de fourreaux accueillent les câbles, 150 pieux ont été fixés en mer, 57 km de réseaux électriques ont été tirés, les bâtiments ont été réhabilités, les hangars repeints, une darse, un brise-clapot et un ponton d’accueil ont été réalisés. Enfin une grue de levage d’une valeur de 2 millions d’euros a été montée pour lever des bateaux mesurant jusqu’à 70 mètres et pesant 300 à 670 Tonnes. « 80 personnes ont été mobilisées à temps plein sur ce chantier. Il s’agit d’un projet de développement rare et extrêmement stimulant pour tous », commente Denis Pellegrino. Au total, 23 millions d’euros ont été investis par le groupe Nepteam.

 

retour a la liste