le trimestriel économique du Var

Couverture du VEN n°28
N°28 Juillet 2019

Dossier

Mars 2019 - N°27
  • Agrandir
  • Diminuer

Hyères Pharma, répartiteur en médicaments

S'assurer que les pharmacies soient approvisionnées en permanence, et en temps et en heure, c'est la principale mission qu'assure Hyères Pharma, entreprise de répartition pharmaceutique basée dans la zone de Saint-Martin, à Hyères. 

Une entreprise née en 2010 et dirigée par Vincent Minchella : "Après une formation à Sup de Co Amiens, et 14 ans passés à travailler chez OCP, le leader européen de la répartition pharmaceutique, j'ai eu envie de créer ma propre entreprise", explique-t-il. En restant dans le même secteur de la répartition
pharmaceutique : concrètement, le répartiteur achète des médicaments en gros aux laboratoires, qu'il revend aux pharmacies ou aux établissements pharmaceutiques en France et en Europe. En plus des enjeux de rapidité et de souplesse, les entreprises de répartition pharmaceutique doivent composer
avec différents enjeux très sensibles : la traçabilité des produits et des approvisionnements, ainsi que la sécurité du stockage et sa qualité (notamment la nécessité de maintenir une température et une hygrométrie constantes).

Un métier très encadré

L'activité de Hyères Pharma est encadrée de manière drastique par les pouvoirs publics. Car le métier de répartiteur pharmaceutique touche à la santé publique, le médicament étant un produit de première nécessité, urgent, et souvent avec des dates de péremption courtes. Le grossiste-répartiteur remplit donc une mission de service public, qui doit se soumettre à cinq obligations très strictes définies par le Code de la santé publique : être pharmacien, desservir toutes les pharmacies qui lui en font la demande sur son secteur d'activité déclaré, référencer au moins 90 % des médicaments les plus courants
(sur un catalogue de plus de 25 000 références), avoir un stock permettant de satisfaire au moins deux semaines de consommation, et livrer tout médicament de son stock dans les 24 heures - ce qui oblige Hyères Pharma à organiser parfois deux ou trois tournées de livraison dans la même journée.
Aujourd'hui, l'effectif de l'entreprise se monte à 13 équivalents temps plein, et le chiffre d'affaires est en constante progression, dans des proportions plutôt spectaculaires. Établi à 6,8 millions d'euros à 2015, il a plus que doublé en un an pour atteindre 14 millions d'euros, avant de connaître une augmentation de 50 % l'année suivante et de franchir le cap des 21 millions d'euros (en 2017). 

La zone de chalandise de l'entreprise est principalement "méridionale", avec des livraisons effectuées dans des pharmacies sur le Var, mais aussi les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône. Hyères Pharma travaille également à l’export, uniquement dans des pays d'Europe.

 

Le président de la CCI en visite

Lors de sa visite dans l'est de l'agglomération toulonnaise, le président de la CCI du Var, Jacques Bianchi, s'est rendu dans deux entreprises de la zone Saint-Martin. L'occasion d'aborder les spécificités et les problématiques locales avec deux dirigeants impliqués dans la vie économique du territoire
: Alexandre Astoul, de la société Fabre ASTP (terrassement et travaux de voirie), président de l'association Hyères Entreprendre qui fédère les entreprises de la zone. Et son voisin, Vincent Minchella, dirigeant de Hyères Pharma, quant à lui vice-président de cette même association.

retour a la liste