le trimestriel économique du Var

Couverture du VEN n°28
N°28 Juillet 2019

Dossier

Juillet 2019 - N°28
  • Agrandir
  • Diminuer

Défense : des marchés sans frontière pour les entreprises varoises

Il y a quelques mois, en septembre 2018, Toulon et sa métropole accueillaient un forum européen dédié à la défense en général et aux technologies duales au service de la protection de l'espace maritime en particulier. Organisé conjointement par la Commission européenne et la Région Provence Alpes Côte d'Azur, et avec l'appui de la CCI du Var, de la CCI de Région, et du réseau Enterprise Europe Network (EEN), l'événement réunissait des experts européens de haut niveau, des autorités publiques, des clusters et près de 300 entreprises, à la fois des grands donneurs d’ordre européens et des PME. Plusieurs dizaines d'entreprises varoises étaient présentes, parmi lesquelles Predict, Nexeya, CSSI, MontBlanc, Sofresud, Robopec ou encore Marine Tech.

Ce forum poursuivait plusieurs objectifs majeurs : sensibiliser les acteurs économiques publics et privés au potentiel des technologies duales pour le secteur maritime européen, favoriser le développement d'une collaboration interrégionale et européenne entre acteurs maritimes, notamment entre les donneurs d’ordre, les clusters et les PME, mais aussi présenter les possibilités de financements européens dans le domaine du double usage et de la défense.

Imaginer la défense de demain

Les entreprises inscrites ont pu prendre part à différents ateliers et conférences, autour notamment des besoins technologiques en matière de surveillance des frontières et sécurité maritime, de la nécessité d'une coopération interrégionale sur la surveillance maritime, ou de l’enjeu européen du contre-terrorisme maritime et de la lutte contre les trafics.

Le forum proposait également des échanges en B2B pour des rencontres qualifiées entre acteurs du secteur maritime européen, ainsi qu'un atelier pratique sur l’accès aux financements et aux appels à projets européens liés à la défense. L'Europe dispose en effet d'une palette de dispositifs pour le développement des technologies liées à la défense et à la sécurité. Des fonds souvent méconnus, qui offrent cependant des taux de financement particulièrement intéressants - sous réserve bien sûr de s'inscrire dans un cahier des charges relativement contraignant, en matière de coopération transfrontalière notamment.

Ainsi, dans le cadre du PADR (fonds d'action préparatoire pour la recherche de défense), 90 millions sont mis à disposition sur la période 2017-2019, avec la possibilité d'un financement total de certains projets. Quant au programme européen de développement industriel pour la défense (EDIDP), il bénéficie d'une enveloppe de 500 millions d'euros pour les années 2019 et 2020, et peut offrir lui aussi des solutions de cofinancement s'élevant jusqu’à 100 % des coûts éligibles. Les projets doivent s'inscrire dans des secteurs prédéfinis par la Commission, comme la détection et les contre-mesures NRBC (détection bactériologique et chimique), les drones de combat, les plateformes et capteurs pour le renseignement, la surveillance et la reconnaissance, ou encore les systèmes navals du futur.

retour a la liste