le trimestriel économique du Var

Couverture du n°22 Var Eco News
N°22 Juillet 2017

Entreprise à la une

Juillet 2017 - N°22
  • image description
  • image description

Belledonne implante son 4e fournil à Signes

Belledonne a ouvert, au mois de mars, son quatrième fournil régional, à Signes, un fournil à l’image des précédents et des valeurs de cette entreprise savoyarde, un fournil inscrit dans son terroir et l’économie de sa région. C’est une femme, qui connaît bien l’entreprise, qui dirige cette nouvelle filiale. Elle s’appelle Sandrine Genon Catalot et travaille depuis 10 ans chez Belledonne. « Au fil des années, on m’a confié de nouvelles missions, j’ai grandi avec l’entreprise et depuis quelques mois, je relève un beau challenge : l’implantation et la direction de ce quatrième fournil dans le Var », explique-t-elle.

Un démarrage prometteur

Deux boulangers ont été recrutés dès l’ouverture. Une troisième personne a récemment rejoint l’équipe pour gérer les expéditions. D’autres embauches suivront. « Les autres filiales ont toutes commencé sur le même modèle. La première en région parisienne, créée en 2009, emploie aujourd’hui plus de 20 personnes. La seconde, à Toulouse, ouverte en 2014, compte aujourd’hui 8 salariés», détaille Sandrine Genon Catalot. Le démarrage est, dans tous les cas, prometteur. « Nous avions choisi la région Paca pour son potentiel et notre clientèle déjà existante. Depuis notre installation, nous avons eu un très bon accueil des consommateurs et des magasins et les ambitions n’ont pas de limites, du moment, que nous restons en cohérence avec nos valeurs », souligne Sandrine Genon Catalot.

Logique de relocalisation de l’économie

Cette réussite est partagée puisque Belledonne s’attache à donner du sens au commerce. « Nous travaillons main dans la main, boulangers et agriculteurs pour le développement harmonieux de chacun. Nous nous engageons sur des volumes d’achats sur 3 ans, avec la garantie de prix justes », confie le Président Bruno Anquetil. Ainsi, un moulin dans les Bouches-du-Rhône et un paysan meunier dans le Var approvisionnent
aujourd’hui le fournil de Signes, permettant ainsi au consommateur final de « bénéficier de l’énergie de son territoire, du blé qui pousse près de chez lui et de participer lui aussi à une économie vertueuse ». Belledonne attache ainsi une importance particulière à donner du sens à la consommation en faisant redécouvrir du « vrai pain typique » et en proposant plus de 70 variétés de pains, dont des pains spéciaux aux graines. Ces valeurs font le succès de l’entreprise, qui s’inscrit dans une démarche écologique globale, qui encourage les découvertes gustatives, qui place l’humain au coeur de la fabrication, qui a vu le jour en 1991 et compte aujourd’hui quatre fournils régionaux, un atelier de biscuiterie et une chocolaterie, qui emploie plus de 130 collaborateurs et élabore plus de 200 produits bio distribués partout en France, exclusivement en magasins spécialisés bio. Ces valeurs sont depuis 1991 l’expression de la passion du fondateur Bruno Anquetil, pour le pain, « cette matière vivante que l’on façonne avec ses mains et sa sensibilité ».

 

CCI A L'APPUI

Les facilités d’accès du site de Signes, ses qualités environnementale et naturelle, proches des valeurs écologiques du groupe, ont convaincu le dirigeant de choisir le Plateau de Signes pour y implanter son quatrième fournil. « Nous avons en outre reçu un très bon accueil. Nous avons trouvé à Signes une zone particulièrement dynamique et l’accompagnement collectif de la CCI du Var a largement participé à la réussite de notre installation », confie Bruno Anquetil, Président fondateur de Belledonne.

retour a la liste